Site de l'académie de Versailles

Accueil > Les formations > ► 5.8 Les baccalauréats de la voie technologique > La série ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social) et la (...) > Des projets pour toutes les classes

Des projets pour toutes les classes

mardi 29 janvier 2019 par Florence FONTAINE

Quelque soit le niveau scolaire, la section ST2S vit au rythme des projets de manière à sensibiliser tous les élèves mais également les personnes qui nous entourent
Ainsi cette année en 2016/2017

Projet Sciences Humanité : "Ecrire leurs souvenirs"

Résumé
Projet mis en place en interdisciplinarité avec le professeur de philosophie.
Des rencontres hebdomadaires dans un EPHAD pour tisser du lien social, renouer le lien intergénérationnel et un travail d’écriture sur le recueil de vie des résidents.
Aboutissement : une publication officielle du recueil de vie, un reportage TV diffusé sur France 24 en juin 2017 et divers articles de presses (parisien, Sainte-Geneviève des bois …) ou encore une diffusion sur Europe
https://www.facebook.com/search/top/?q=projet%20d%27%C3%A9criture%20entre%20deux%20g%C3%A9n%C3%A9rations

Préface
Un atelier d’écriture intergénérationnel lie deux générations par l’écriture d’une histoire. C’est un échange entre deux générations, en apparence opposées, deux visions du monde, qui interagissent ensemble pour un projet qui les lie. La société d’aujourd’hui est découverte d’une nouvelle manière par les personnes âgées par le biais d’une jeune génération tournée vers l’avenir. Nous échangeons des sourires, des anecdotes, des blagues. Nous racontons chacun des histoires sur différents thèmes : la mode d’avant, celle d’aujourd’hui, les coutumes , leur évolution. C’est un échange où les générations discutent et interagissent autour d’un même but qui les rassemble : l’écriture d’une histoire.

EVA M.

Un bilan positif
BILAN PROJET SCIENCES ET HUMANITES

Profil de la classe
Ce projet s’est déroulée avec les élèves de terminale 7 du lycée léonard de Vinci. Composée de 36 élèves dont deux garçons, de 17 à 19 ans. C’est une classe hétérogène pour laquelle de nombreuses difficultés ont été rencontrées au cours de l’année et nous estimons que sans ce projet la situation aurait pu être davantage chaotique.

Déroulement des séances
Tous les vendredi après-midi, dès le mois d’octobre, un groupe d’élève partait à l’EHPAD de Sainte Geneviève pour y rencontrer des résidents qui avaient accepter de raconter leur vie à nos élèves. S’en suivait une séance d’atelier d’écriture en salle informatique avec Mlle MOANDA Axelle, de l’atelier Plume de Satin.
L’atelier d’écriture était nécessaire à cette heure car cela nous permettait de récupérer les travaux des élèves, et ainsi nous avions le temps de les corriger voir de proposer des pistes de travail pour la semaine suivante. Le créneau horaire a souvent joué à notre défaveur (16h40-17h45).
Le premier groupe a ainsi travaillé sur la première période allant d’octobre à décembre, puis en janvier nous avons inversé les groupes et continuer notre travail d’écriture avec le second groupe et deux nouveaux résidents.
A la fin de nos séances, nous avons réunis les élèves qui avaient pu travailler avec un même résident de manière à pouvoir synthétiser les informations et avoir ainsi un récit de vie sans redites, ou sans erreurs.


Exploitation en cours
De nombreux liens ont pu être fait avec la partie méthodologie et entre-autre la démarche de projet, où les élèves ont pu se rendre compte de la complexité de certaines tâches et de la nécessité de communiquer et de travailler ensemble.
En thématique, dans le cadre des politiques sociales, de nombreuses notions ont également pu être abordés comme par exemple la lutte contre les exclusions et l’isolement, l’adaptation de la société au vieillissement…
Mais ce projet aura eu également des répercutions sur certains cours comme par exemple le cours d’histoire où les élèves ont vécu la seconde guerre mondiale à travers nos résidents.
Productions et valorisation de la communication autour du projet
Tout au long de notre projet, nous avions deux élèves qui assuraient la valorisation de notre projet au sein d’une page Facebook créée à cet effet, page sur laquelle était retracer le déroulement du projet.
Deux articles sont parus un dans le Parisien et un second dans le journal de la ville de Sainte-Geneviève concernant ce projet intergénérationnel pour lequel nous avons eu de nombreux compliments.
France 24 a également réalisé un reportage au sein de l’EHPAD et lors des ateliers d’écriture, reportage d’une douzaine de minutes qui doit être diffuser fin juin.
In fine, notre projet a permis l’écriture d’un recueil de vie qui a vu le jour en mai et pour lequel nous avons pu réaliser une commémoration avec l’EHPAD qui est venu dans notre établissement, commémoration qui nous a permis de travailler également avec notre section professionnel ASP pour la réalisation d’un buffet.

Bilan général
Ce projet a été apprécié de tous, que ce soit les élèves, le corps enseignant ou encore nos résidents.
Il a permis aux élèves de lier des liens et de mieux comprendre le vécu de ces résidents pour lesquels chacune de leur histoire a eu une résonance dans notre vie personnelle. Certains élèves se sont rapprochés de leurs propres grand-parents, certains ont décidé de rester en contact avec les résidents.
Une meilleure compréhension de la complexité du vieillissement, des personnes qui oublient un passé proche mais qui ont un souvenir précis des temps passés. Une meilleure compréhension de certains droits que nous avons comme le droit de vote, la liberté de mariage… tant de thèmes qui ont pu être abordés lors des entretiens et qui ont été très formateur pour tous. Des moments douloureux quand nous avons perdu des résidents, mais dans tous les cas se fut tout le temps des moments riches et émouvants.

Le Moi(s) sans tabac


Que ce soit en enseignement d’exploration avec la réalisation d’une enquête auprès de 370 élèves, ou encore en classe de première avec la réalisation d’affiche de sensibilisation, les normes sociales chez les jeunes autour de la notion du tabac ou encore en terminal où le travail s’est fait en demi groupe en cours d’accompagnement personnalisé. Les élèves ont travaillé sur la consigne suivante : A partir d’internet et notamment du site de l’Agence Santé Publique France - bulletin de santé numéro 23 de mai 2016 de l’ORS Ile de France « Montrer en quoi la consommation de tabac est une priorité de santé publique.



Projet Téléthon (en lien avec le professeur de BPH)

Objectifs pédagogiques spécifiques à la STSS :
- Décrire une organisation
- Montrer que la maladie de Duchenne est un facteur d’exclusion sociale
- Expliquer en quoi la prise en charge du malade est globale
Compétences développées : Communiquer dans le cadre d’un projet, travailler en autonomie, réaliser un diaporama ….
https://smoovivideov1.s3.amazonaws.com/70b745d5-170c-bca3_9370.mp4


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Léonard de Vinci (académie de Versailles)
Directeur de publication : Chef d'Etablissement